Histoire Malte – 1565, siège ottoman. Et après ?

Grand Siège de 1565,
« Chevaliers de Malte »,
Laparelli, La Valette…

Extrait de la page Facebook de Pierre Dulieu : Histoire, Mythes & Légendes

« Ultime verrou vers la conquête de la Méditerranée, Malte et ses chevaliers narguaient l’Empire Ottoman depuis trop longtemps. Le 18 mai 1565, Soliman envoya 200 galères qui débarquèrent une armada de 40.000 hommes sur l’île bientôt rejoints par des renforts. Retranchés dans les 3 forts Saint-Elme à l’extrémité de la péninsule de Xiberras, Saint-Ange à Birgu et Saint-Michel à Senglea, les chevaliers du Grand Maître Jean de La Valette et les soldats de l’île résistèrent aux assauts furieux des Turcs. Saint-Elme tombera le 23 juin mais pas les deux autres places fortes. Le 8 septembre, à l’arrivée des renforts venus de Sicile, les Turcs démoralisés, épuisés et manquant de munitions quittèrent l’île en catastrophe. La machine de guerre ottomane était brisée. Elle laissait derrière elle 30.000 soldats morts dont beaucoup de Janissaires alors que côté chrétien, 250 chevaliers sur 600 avaient péri aux côtés de quelques 9000 miliciens maltais.

La victoire des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem fut célébrée dans toute la chrétienté et les fonds affluèrent pour reconstruire les cités. Jean de La Valette décida alors de bâtir une ville nouvelle qui porterait son nom. Pour la rendre inexpugnable, il confia à Francesco Laparelli, ingénieur du Pape Pie IV, la conception d’un gigantesque système complexe de fortifications capable de tenir la menace turque au large. L’ensemble fut achevé en 1571 mais les Ottomans ne revinrent jamais à Malte. Et plus tard, l’art de la guerre changea si bien que les murailles ne servirent jamais.

Quant à La Valette, enfermée derrière ses remparts, elle ne se développa pas comme les autres villes et resta longtemps une cité religieuse et militaire à la fois noble et austère. Elle est aujourd’hui devenue une superbe ville musée où l’on se souvient du grand siège de Malte, du courage du Grand Maître et des exploits de ses chevaliers et miliciens qui tinrent en échec la Sublime Porte et tempérèrent l’expansionnisme ottoman en Méditerranée occidentale. »

Savoir plus encore sur le Grand Siège et sur La Valette : guide LA VALETTE – Parcours-promenades« , pages 95-97 et 113-117

Illustration en tête d’article : L’assedio di Malta – Peinture conçue dans les années 1580,
d’après les cartons du géographe Ignazio Danti.
Un des panneaux de la Galleria delle carte geografiche : ensemble de cartes réalisé en 1580, à la demande du pape Grégoire XIII, pour décorer le Vatican (oeuvre actuellement au Musée du Vatican).

Pour découvrir LA VALETTE : « LA VALETTE – Parcours-promenades dans la capitale » – Ed. 2019

Itinéraires fléchés très faciles à suivre pour découvrir la capitale maltaise. Ce guide alternatif permet au visiteur de ne rien manquer des « incontournables » et de découvrir plus encore… Sans se perdre dans les ruelles, si charmantes soient-elles. Livre téléchargeable (.pdf) avec navigation internet et liens vers internet (actualisation infos musées et sites, panoramas 360°, vidéos, photos haute définition...). Bouton PAYPAL = paiement CARTE BANCAIRE ou Paypal, au choix. Le fichier vous est adressé après paiement de votre commande.

€6,85

#malte #histoire #maltehistoire #grandsiege1565 #grandsiegeottoman #chevaliersdemalte #solimanlemagnifique #lavalette #guidemalte #guidelavalette #visitelavalette #maltehistoire #maltemusées #maltemonuments #guidetouristiquemalte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s