7 juin 1919 – Sette Guigno – « Bread Riots » (émeutes du pain) – La Valette

Pour comprendre ce mouvement de révolte des Maltais, il faut remonter fin XIXème – début XXème. L’archipel connut un temps un boom économique sans précédent ; celui-ci sera suivi d’un grand déclin. Dans les toutes dernières années du XIXe siècle, Malte sera confrontée à une crise économique sévère, que l’on attribue généralement au passage de la navigation à voile à la propulsion à vapeur (moteurs plus puissants ; moins d’escales à Malte ; bateaux plus volumineux n’entrant pas dans le Grand Port…).

Début XXème : un climat de guerre mondiale.
A Malte, des mouvements de révolte.

Au cours de la Première guerre mondiale, Malte, colonie britannique, entrera aussi dans La Grande Guerre. Ses docks seront largement utilisés par la Royal Navy ; cependant, la forteresse maltaise ne sera pas touchée directement. A partir de mars 1915, la minuscule colonie prendra soin de près de 60.000 victimes dans ses hôpitaux ; ce qui lui valut le titre « Nurse of the Mediterranean » .

Après ce conflit, Malte surpeuplée souffre d’une très forte pauvreté.  Le mécontentement contre l’Administration britannique prend de l’ampleur.

Les Maltais sont exacerbés par l’enchérissement du coût de la vie et particulièrement contre la cherté des céréales et du pain. La manifestation organisée le 7 juin 1919 (7 ta ‘Gunju – Sette Guigno) dégénère en émeute.
La force armée ouvre le feu et tire sur la foule, entraînant la mort de quatre Maltais. Cet évènement va accentuer l’urgence d’une réforme politique et constitutionnelle.

Après ces Bread Riots, le nouveau Gouverneur propose des mesures visant à atténuer le drame : réduction du prix du pain (par subvention gouvernementale), mise en place d’un programme de travaux publics (afin de réduire le chômage)… et la promesse de plus de participation à la vie économique et politique pour les Maltais…

Dans les années qui vont suivre : tourmente politique, entre dirigeants britanniques, politiciens maltais et l’Eglise catholique maltaise ; Constitution révisée, suspendue deux fois, restaurée… puis révoquée.
1933 : la question de la langue fait débat [craignant l’influence fasciste, la Grande-Bretagne refuse de faire de l’italien une langue officielle (cette question linguistique – italien, maltais, anglais – reviendra, de façon récurrente).
Conséquence : une nouvelle suspension de Constitution.
Malte revient à un statut proche de celui de 1813.

Cette émeute est l’une des  insurrections montrant l’opposition des Maltais à l’occupant britannique et de sa volonté d’indépendance. … Il faudra attendre 1964 pour que Malte accède à l’Indépendance.

Le 7 juin est un jour férié national à Malte.

7 juin 19 4 victimes

Quatre victimes

Source photos :
Page Facebook Communauté « SetteGiugno1919 »

 

 

 

IMG_1657.JPG

Monument commémoratif – 7 ta ‘Gunju / Sette Giugno

qui se dresse symboliquement devant le bâtiment où siégeait le Parlement en 1919 et devant lequel les émeutes ont eu lieu.

Monument dévoilé  le 7 juin 1986 devant le palais gouvernemental. Œuvre de l’Italien Giuseppe Cipriani.