Mont de piété – La Valette.

Complément pp. 70-71 du guide « LA VALETTE -Parcours-promenades… »

Monte di Pietà e Redenzione

  1. A l’origine, Bureau de vente des biens des Chevaliers décédés. 
  2. Puis, bureau  de collecte de fonds pour la rédemption d’esclaves ; d’où sa dénomination : Monte della Redenzione de Schiavi.(1)
  3. Mi-XVIIIe, l’édifice aurait été confié à la communauté juive par le Grand Maître Pinto da Fonseca, en reconnaissance à l’esclave Joseph Cohen, qui l’aurait informé de la préparation d’un complot d’assassinat contre sa personne, émanant d’esclaves turcs.(2)  Puis il revint dans le giron de l’Ordre.
  4. En 1773 (MDCCLXXIII, tel qu’inscrit au-dessus de la porte), le bâtiment accueillit le mont-de-piété. Monte di Pietà fut fondé fin XVIe pour mettre fin aux prêts à taux excessif, aux esclaves et aux juifs notamment.
  5. Durant l’occupation française, Bonaparte prit un arrêté qui l’autorisait à disposer des biens déposés, « … en exceptant toutefois ce qui appartenait aux pauvres, aux proches parents des Maltais partis pour l’Egypte… ». (3)
  6. Sous l’Administration britannique, l’endroit conserva son rôle de mont-de-piété.
  7. A présent, pour comble, cette « banque de charité » cohabite avec… le Ministère du Revenu !

_____  Le texte ci-dessus est extrait du guide « LA VALETTE – parcours-promenades dans la capitale » : des itinéraires choisis et fléchés par une habituée de LA VALETTE.

EXTRAITS DU GUIDE  ICI

 

 

Savoir plus sur le Monte de Piété de Malte… Monte della Redenzione degli Schiavi (wikipedia en anglais).

___ Sources :

(1) Extrait de Captifs en Méditerranée –  (XVI-XVIIIe siècles): histoires, récits et légendes – François Moureau (source booksgoogle.fr)
(2)      Source : Jewish World, Malta – http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/vjw/Malta.html
(3)     Histoire de Malte, Miège M., Tome III, Paulin Lib., 1840.