Eglise Santa Barbara – Sainte-Barbara

Complément au guide LA VALETTE, page 17.

Republic Street. Dès l’entrée dans la rue, sur votre droite.
Horaires : généralement ouverte le matin.
Lieu de culte des communautés de résidents maltais d’origine française, anglaise et allemande. – Messe dominicale pour la communauté de langue française, à 10 heures.

  • Ancienne chapelle créée à l’origine pour les Chevaliers de la Langue de Provence, en 1573. Transformée en 1585, sous le grand magistère d’Hugues de Loubens de Verdalle. Restaurée en 1601. Démolie puis reconstruite pour une plus grande en 1737-39, d’après les plans de l’architecte italien Romano Carapecchia. Celui-ci décède un an après le début de la construction ; plusieurs confrères lui succéderont pour la suite de travaux, dont le Maltais Giuseppe Bonnici.
  • La façade à entablement et les niches sont typiques du style baroque de l’époque.
  • La statue de la Vierge-Marie au fronton a été placée en 1904, à l’occasion du jubilé de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception. (Ce dogme précise que : « la bienheureuse Vierge-Marie a été, au premier instant de sa conception par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout-puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel. »)
  • L’intérieur de l’église : une planification centralisée avec une seule nef, un chœur semi-circulaire et un dôme de forme elliptique (l’usage de la forme elliptique est devenu courant dans l’architecture baroque). Deux caractéristiques de cet intérieur, qui la différencient des autres églises baroques de La Valette : son aspect austère et ses très petites dimensions.
  • Pendant plusieurs siècles, la Confraternità dei Bombardieri (artilleurs) a tenu ici ses services religieux. Sainte Barbara (ou sainte Barbe) est en effet la sainte patronne des artificiers et des artilleurs. Certains « bombardiers » sont enterrés dans la crypte.