Mattia PRETI (1613-1699) - Peintre du Baroque - Italie, Malte.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0a/Mattia_preti.jpg/300px-Mattia_preti.jpg

PRETI Mattia (1613-1699)
Né à Taverna en Calabre (d’où son surnom : il Calabrese).
Peintre du baroque, fortement influencé par Le Caravage.

 


Italie
Vers 1630, il rejoint son frère Gregorio et évolue dans le milieu artistique romain. Alors qu’il n’a pas de style propre à cette époque, on indique fréquemment qu’il a une grande aptitude à absorber les styles. Il est très inspiré par l’école du Caravage et le style néo-vénitien. Il demeure quelques temps à Venise.
Après 1650, il séjourne fréquemment à Naples (où il réside entre 1653-56 et 1659-60). Son œuvre y est alors très remarquée et il reçoit de nombreuses commandes. Vers la fin de son séjour, il excelle dans l’art de la fresque.

Mattia Preti à Malte


 « En 1659, Preti, après avoir été fait Chevalier d’Obédience Magistrale, est venu à Malte attiré par l'île fort probablement par la possibilité d'obtenir le patronage des Chevaliers. Il fut bientôt chargé par le Grand Maître Martin de Redin de peindre un nouveau retable pour la chapelle de la Langue d'Aragon.
Le Grand Maître suivant, Raphaël Cottoner, lui a demandé de décorer l’intégralité de la voûte de l'église avec des scènes de la vie de saint Jean-Baptiste, le saint patron de l'Ordre. L'artiste a alors ensuite été promu au rang de Chevalier de Grâce. » (extrait du site internet de la co-cathédrale St-Jean).

Preti entreprend le voyage en 1661. Il peint la voûte entre 1662 à 1667. Son œuvre dans l’église conventuelle St-Jean ne s’arrête pas là. Elle est immense : il participe et est consulté pour l’ensemble de l’ornementation de l’église et des monuments des chapelles de langue. Il passera la majeure partie du reste de sa vie sur l’archipel maltais. Au fil du temps, il obtient de nombreuses sollicitations émanant d’églises locales, de communautés religieuses et de clients privés. Dans les églises et les villages maltais, ses œuvres sont innombrables (retables, fresques, tableaux…).

Pendant ses années maltaises, il continue de satisfaire des commandes pour des églises et des collectionneurs italiens. Dans les années 1680-1690, il envoie de nombreux tableaux destinés aux églises de sa ville de naissance, avec laquelle il a conservé des attaches.

Preti meurt à Malte en 1699. On relate souvent qu’il a été faiblement rémunéré et qu’il est mort dans une modeste demeure. "Mathias" (tel qu'inscrit sur sa plaque tombale) est enterré dans l’église conventuelle St-Jean, à laquelle il a consacré plusieurs années de sa vie.

Pour voir ses œuvres à La Valette :

  • Co-cathédrale St-Jean -
  • Diverses églises : St-François d’Assise, Ste-Catherine (chapelle de l’Auberge d’Italie), Notre-Dame du Mont Carmel, église jésuite Circoncision du Seigneur…
  • Musée des Beaux-arts.

 

 

Oeuvres ailleurs à Malte :

Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Mdina
Basilique Saint-Georges de Rabat à Gozo
Église Sarria de Floriana
Église Saint-Laurent de Birgu
Église Saint-Scolastique de Birgu
Église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus de Bormla
Église paroissiale Sainte-Catherine-Vierge-et-Martyr de Żurrieq
Église paroissiale Saint-Nicolas-de-Bari de Siġġiewi
Église paroissiale Saint-André de Luqa
Collégiale Saint-Paul de Rabat
Église Saint-Publius de Rabat
Église paroissiale Saint-Georges de Qormi
Église de la Nativité-de-la-Bienheureuse-Marie de Lija

(source Wikipedia)

 

En savoir plus sur Mattia Preti : compilation Wikipedia