L'ordre de Malte ; de ses origines à son actualité du XXIème siècle

Pour en savoir plus sur l’ordre de Malte…

Voici un excellent ouvrage de référence, à la fois très complet et factuel ; à la lecture tout à fait abordable par tous : Histoire de l’ordre de Malte, par Bertrand Galimard Flavigny (1)

Permet de comprendre la vocation est les actions de l’ordre de Malte ; un ordre à l’origine hospitalier, puis devenu militaire, et aujourd’hui revenu à sa mission première : action en faveur des malades et des déshérités.

Synopsis de l’édition de 2006 : « L’ordre souverain, militaire et hospitalier de Saint-Jean-de-Jérusalem, de Rhodes et de Malte, plus connu comme l’ordre de Malte, a neuf cents ans. Consacré comme ordre religieux par une bulle du pape Pascal II, en 1113, il était voué aux soins donnés aux pèlerins. A ses vœux, il ajouta une fonction militaire afin de protéger la Terre sainte. Rempart de l’Occident chrétien tant à Rhodes qu’à Malte, il n’a jamais cessé de suivre sa vocation hospitalière qu’il assume totalement aujourd’hui, où quelques onze mille chevaliers dans le monde sont placés sous l’autorité d’un prince et grand maître, un religieux qui a rang cardinalice dans l’Eglise. – Pour la première fois, l’aventure si particulière des chevaliers de Malte est abordée d’une manière thématique et chronologique depuis ses origines jusqu’à nos jours. On comprend ainsi combien l’histoire de l’Ordre se confond avec celle de l’Europe, tant religieuse ou maritime que politique ou artistique. »
___
« Histoire de l’ordre de Malte – De 1113 à nos jours, une histoire des Chevaliers de Malte, mythiques et peu connus.

Consacré comme ordre religieux par une bulle du pape Pascal II en 1113, l’ordre de Malte, d’abord appelé hospitalier, était voué aux soins donnés aux malades. A ses vœux, il ajoutait une fonction militaire afin de protéger la Terre sainte. A la fin des croisades, sans emploi, l’Ordre offrit ses services aux grands empires contre les incursions barbaresques et devint une institution riche et puissante. Au XVIe siècle, les chevaliers doivent céder l’île de Rhodes après la bataille de Lépante et trouvent refuge sur l’île de Malte, alors le verrou de la Méditerranée. Ils y resteront jusqu’en 1798, date où ils furent chassés par Bonaparte. L’île est alors un véritable joyau de l’art baroque. L’Ordre entame une longue traversée du désert qui, finalement, lui sera bénéfique : il se replie sur lui-même et retrouve sa vocation originelle. Son savoir-faire médical et une science de la santé unique héritée de ses contacts avec les Maures pendant les croisades en font d’excellents praticiens et désormais des médecins du monde. » (Présentation par les Editions Perrin)

Autre ouvrage de Bertrand Galimard Flavigny,
Les Chevaliers de Malte, des hommes de fer et de foi

« Issu des croisades, l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, plus connu aujourd’hui sous le nom d’ordre de Malte, est la plus ancienne association d’aide humanitaire. Approuvé en 1113 par le pape, cet ordre religieux assura également des fonctions militaires pour protéger malades et pèlerins se rendant à Jérusalem. L’Ordre ne cessa de participer à l’histoire tant sous ses aspects politiques – il fut le rempart de la chrétienté contre les Ottomans -, diplomatiques, artistiques, qu’humanitaires. Au début du XIVe siècle, il organisait un premier hôpital à Rhodes. En 1523, il mettait à flot un navire-hôpital. Puis à Malte, il instituait un service de chirurgie d’urgence. Chassé de Malte par Bonaparte, l’Ordre n’en meurt pas pour autant. Son Grand Maître, qui a rang de cardinal dans l’Église, est le souverain – élu – du plus petit État du monde qui échange des ambassadeurs avec 70 pays, émet timbres-poste et passeports, bat pavillon et monnaie. – Bertrand Galimard Flavigny nous fait connaître le passé et le présent de ces hommes de fer et de foi. » (Description extraite du site des éditions Gallimard)

Comment choisir entre ces deux ouvrages ?

  • Histoire de l’ordre de Malte est écrit de manière chronologique et thématique, depuis les origines de l’ordre de St-Jean-de-Jérusalem jusqu’à nos jours.
  • Les Chevaliers de Malte, des hommes de fer et de foi est réalisé sous forme encyclopédique. Je le conseille au lecteur (pressé) qui voudrait savoir quels étaient les fondateurs de l’ordre de St-Jean-de-Jérusalem, connaître rapidement l’histoire de l’ordre ; et savoir ce qu’est l’ordre de Malte et ses missions humanitaires aujourd’hui.

En dehors de ces deux ouvrages… Vous pouvez, plus brièvement, consulter la compilation Wikipédia sur l’ordre de St-Jean de Jérusalem.

_____ Les "Chevaliers de Malte" et la construction de La Valette

Entre 1530 et 1798, les Chevaliers étaient basés à Malte. Après le Grand Siège ottoman de 1565, ils édifièrent une forteresse, véritable verrou avec pour but de protéger l’Europe chrétienne contre d’éventuelles futures attaques ottomane. Cette ville-forteresse, La Valette, devint leur capitale ; elle fut  parée de baroque aux deux siècles suivants. Elle est aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’humanité par l'UNESCO (qui a recensé sur ce site pas moins de 320 monuments).

Je vous emmène suivre les traces des chevaliers dans cette capitale, avec mon guide, LA VALETTE – Parcours-promenades dans la capitale : des itinéraires conçus pour ne rien manquer des sites, monuments et musées de La Valette ; et découvrir beaucoup plus encore ! Préparez votre visite, achetez le maintenant.

ACHETER "LA VALETTE - Parcours-promenades dans la capitale".

Posté dans les 24 heures (jours ouvrés) après votre commande. Prix public : 14,50 €. Expédition France, Europe et International.

Ce site/blog est un complément au livre « LA VALETTE – Parcours-promenades dans la capitale ». Il vit grâce à la vente du guide. Merci de votre compréhension et de votre contribution.

---

(1)  « Bertrand Galimard Flavigny est journaliste, chroniqueur au Figaro littéraire et écrivain. Spécialiste des ordres de chevalerie, il a publié Ordres et contre-ordres de chevalerie (Mercure de France) couronné par l’Académie française, Les Chevaliers de Malte, des hommes de fer et de foi et La Légion d’honneur, un ordre au service de la Nation (en collaboration avec Anne de Chefdebien), tous deux dans Découvertes-Gallimard » (Source : Ed. Perrin)