Eglise Notre-Dame des Victoires – Première église construite à La Valette

Mettre des photos INTERIEUR et EXTERIEUR

+ LIEN vers visite virtuelle din ar…

Un des premiers édifices de la cité-forteresse

Jean Parisot de La Valette aurait demandé la construction de ce lieu de culte en reconnaissance envers Dieu pour la victoire du Grand Siège ottoman de 1565.
L’Ordre aurait alors décrété qu’une telle église devait être parmi les premiers édifices construits dans la cité.
Commencée dès 1566, elle serait le premier bâtiment terminé dans la forteresse et pourrait être l’œuvre conjointe de Francesco Laparelli et de Glormu Cassar.

A l’origine, La Valette la dédia à la Nativité de la Vierge.
En mémoire du Grand Siège, on lui attribua le nom de La nostra Signora della Vittoria (Notre-Dame de La Victoire).
En 1568, selon ses volontés, La Valette y fut enterré. Sa dépouille fut transférée onze ans plus tard dans la nouvelle église conventuelle Saint-Jean.

La nostra Signora della Vittoria fut agrandie fin XVIIe pendant le grand magistère de Perellos y Rocafull, puis à nouveau modifiée à la moitié du XVIIIe sous le règne de Pinto da Fonseca.

L’ornementation et le buste sur la façade
La façade présente une ornementation diversifiée avec cartouches, cadres… et un édicule contenant un buste : celui du pape Innocent XII.
Le buste et la longue inscription en latin vont de pair. Perellos y Rocafull explique ainsi qu’il a délibérément fait placer cette effigie ici pour informer du règlement, obtenu par le pape, d’un différend entre le Grand Maître de l’Ordre et l’Evêque de Malte, relatif à leur autorité.

 

La première pierre de la forteresse de La Valette

Première pierre de Humilissivitas Valettae : 28 mars 1566

On indique fréquemment que la pierre de fondation de La Valette se trouve sous le maître-autel de la première église construite dans la forteresse. Si l’on a pu retrouver des récits de l’évènement, aucune preuve n’existe à ce jour de l’endroit précis de cette pierre fondatrice.(1)

Une certitude : la première pierre de la cité de Humilissivitas Vallettae a été posée le 28 mars 1566.

(1) L’architecte Francesco Laparelli a relaté ce 28 mars dans son journal :
 » La messe du Saint-Esprit a été chantée sous un dais planté près de la ligne en front de terre.
Après avoir chanté la messe, le Père a parlé (…) un autre discours donnant le nom de la nouvelle ville, qui est Valletta, et [la procession] est passée vers le milieu de ce front où la porte principale doit être installée et appelée Porte Saint-Georges. Ensuite, elle a passé les quatre bastions. – Après cela, la première pierre a été posée, sculptée de la Sainte-Croix de l’Ordre avec ses huit angles. Et le Grand Maître m’a donné une chaîne d’or. »

retrouver la source et tout mettre ici.

Pourquoi deux noms pour cette église ?

  • A Malte, le 8 septembre, date de la fête mariale de la Nativité, est aussi une journée de commémorations :
    1565 – Levée du Grand Siège ottoman et déclaration de la victoire.
    1943 – Jour où la flotte italienne s’est rendue aux alliés (fin du conflit pour Malte).
  • C’est pour ces deux victoires que Notre-Dame de la Victoire est désormais appelée
    Notre-Dame des Victoires : La Nostra Signora delle Vittorie – Our Lady of Victories.

 

INFOS PRATIQUES

Visise gratuite – Dons appréciés pour restauration et maintenance
AUdio-duie : 1 euro.

Messes (mise à jour fin 2019) à partir du site de l’église :XXX

Monday – Friday 08.45 – 16.00 HOLY MASS 08.45

Saturday 10.00 – 16.00 HOLY MASS 19.00

Sunday 10.00 -13.00

 

Dessin © Arthur Britch – britch.com

 

Autres infos dans le guide LA VALETTE – Parcours-promenades dans la capitale, pages 60- 63