Chevaliers – Les Grands Maîtres à Malte

Faire des liens

SAVOIR PLUS… vers articles/pages chevaliers, grands maîtres…

 

Les grands maîtres à Malte

Extrait de Ordre de Malte et reprendre chacun en mettant lien vers WIkipedia

 

 

Extrait de Wikiipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_grands_ma%C3%AEtres_de_l%27ordre_de_Saint-Jean_de_J%C3%A9rusalem_et_de_l%27ordre_souverain_de_Malte

 

 

51 – Jean L’Evesque de La Cassière (1572-1581)

 

 

 

Ensuite… Extrait Wikipedia :

Ordre de facto (1798-1879)

À partir de l’abdication, en 1799, du dernier grand maître de l’Ordre, Ferdinand de Hompesch, l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem perdure de facto sous la responsabilité de Paul Ier de Russie. À partir de 1801, le statut de l’Ordre est discuté par les historiens jusqu’à la réélection d’un grand maître en 1879. Entre 1805 et 1879, aucun grand maître n’est élu à la tête de l’Ordre qui ne dispose plus de territoire depuis 1798, le pape ayant suspendu toute élection. Pour certains auteurs l’Ordre n’a plus d’existence légale à partir du décès de Tommasi. Devant cet « État sans territoire », le pape Léon XI lui accorde en 1826 un couvent et une église à Ferrare en Italie. En 1834, bien ancré en Italie, l’Ordre installe définitivement son état-major à Rome avec la bénédiction papale.

  • 72 – Paul Ier de Russie (1798–1801), nommé protecteur de l’Ordre puis grand maître de facto, orthodoxe, il n’est pas reconnu par le pape Pie VI

Alof… = faire plusieurs articles qui mèneront vers cette page

ALOF, le GM

ALOF, le protecteur du Caravage

ALOF et l’Aqueduc

ALOF et les tours côtières

 

+ articl espécifique pour portrait par Le Caravage, dans les collections du Louvre de Paris.

Wikipedia : https://en.wikipedia.org/wiki/Portrait_of_Alof_de_Wignacourt_and_his_Page

Italian: Ritratto di Wignacourt con paggio

+ faire lien vers d’autrespientures du Caravage : https://en.wikipedia.org/wiki/Category:Paintings_by_Caravaggio

 

Portrait of Alof de Wignacourt and his Page-Caravaggio (1607-1608).jpg

Source Wikipedia à revérifier et en ajouter d’autres = bibliographie

Sammut, E. (1949). « Caravaggio in Malta » (PDF). Scientia. 15 (2): 78–89.